Glossaire

A

Agrafage : système de reliure dans lequel les cahiers et couvertures sont brochés par des agrafes sur la surface extérieure.

Anamorphose : agrandissement ou réduction d'une image dont les rapports largeur/hauteur diffèrent.

Angle de trame : désigne l'angle en degrés selon lequel sont orientés les alignements de points de trames de chacune des encres utilisées au moment de l'impression. De mauvais angles de trames produisent un moirage et des écarts de teintes et de couleurs.

Analogique (Épreuve analogique) : épreuve de contrôle effectuée par insolation des films d’impression après insolation U.V., ex. Cromalin ® et Matchprint ®.

Aplat : - surface recouverte uniformément par une couche d'encre. L'aplat désigne toute couleur imprimé à 100% (teinte 100%) : il n'y a donc plus de point de trame. 
- impression de teinte unie dans le but d'obtenir une teinte uniforme (tous procédés d'impression).

Assemblage : procédure de rassemblement des différents cahiers afin d'obtenir un livre dans l'ordre de reliure.

ASCII : "American Standard Code for Information Exchange". Chacun des caractères accessibles depuis le clavier d'un micro est décrit par un code numérique unique.
Aliasing: effet désagréable dû à la pixelisation, et qui fait apparaître des escaliers sur les lignes en biais.

B

B. à T .ou B. à G. : Bon A Tirer ou Bon A Graver. Acceptation signée par le commanditaire au photograveur ou à l'imprimeur, prouvant qu'il donne son accord pour impression. La signature du BAT sur maquette (sortie imprimante) ou sur épreuve tramée type cromalin® ou matchprint® dégage l'imprimeur de toute responsabilité en cas d'erreur ou d'omission constatées après impression.

Bitmap : format d'image. Qualifie une image formée de points colorés. La technique est simple à mettre en œuvre, mais sa définition est généralement faible.

Base de données : bibliothèque de données ayant toutes la même structuration, ce qui permet d'effectuer des taches sur chaque éléments.

Benday ® : terme issu de la photogravure traditionnelle tiré de la contraction du nom de son inventeur, Benjamin Days. Ce terme désigne une couleur spécifique réalisée par mélange des quatre couleurs de la quadrichromie. Un rouge vif, par exemple, est un Benday ® constitué de 100% de magenta et de 100% de jaune.

Bichromie-Trichromie-Quadrichromie : reproduction en 2,3,4 couleurs d'une illustration, photo ou document trait (en aplat, Benday ®, sélection numérique ou cumul de plusieurs de ces techniques).
NB: L'hexachromie en essai de développement est une quadri CMYK + deux couleurs : un orangé et un vert tendre.

Blanc : désigne d’une manière générale les hautes lumières ; Blanc standard :
Bleu 5 %
Rouge 3 %
Jaune 4 %

Bit : contraction de Binary Digit. Élément minimal d'information pouvant prendre deux états.

BitMap : surface pixelisée au trait. La plupart des BitMaps sont en 72 dpi.
Par extension, image informatique pixelisée.

BPS : bit par seconde. Unité adoptée pour quantifier le débit d'un modem.

Bogue : ce n'est pas un mot d'origine anglaise. désignant la coque parsemée de piquants du marron ou de la châtaigne, il a été choisi pour sa proximité avec "bug" et parce que la présence de ses piquants évoque l'idée de problême. Quant à "bug", ce mot vient de ce que les premiers ordinateurs, gros monstres à lampes, ont connu quelques déboires à cause des punaises, "bugs" en anglais, qui s'y étaient glissées et avaient provoqué des courts-circuits. - Science &t Vie, n° 987, p.63 -

Bouché : textes ou dessins trop petits, qui gênèrent une accumulation excessive d'encre entraînant la disparition de détails ou de nuances intermédiaires.

Bon à tirer : agrément donné par le client pour l'impression de ses travaux (à signer sur épreuve analogique, numérique, etc.)
Bon à rouler : échantillon imprimé restituant le document final dans des conditions de production identiques.

Brochage : terme de reliure. Les différents cahiers sont cousus entre eux.

Bromure : tirage photographique sur papier sensible/photographique.

Browser : logiciel client permettant la navigation par liens hypertextes et la lecture des pages en HTML, les plus connus sont Netscape Navigator, Internet Explorer et NCSA Mosaïc.

Brûlé : terme utilisé par les photographes: parties les plus claires d'une photographie dans lesquelles il n'y a plus du tout d'information de couleur. Synonyme de "Crevé".

Bug : voir bogue

C

Cadrage : action de supprimer une partie de l'image dans le but d'attirer l'attention sur un détail spécifique de celle-ci. Le cadrage réduit la taille de l'image.

Calage : positionnement et fixation de la plaque portant la forme imprimante sur le cylindre porte - plaque, remplissage des encriers, alimentation en papier, réglage de la marge et du plateau de réception.

CD : Compact disc. Disque audionumérique lu par faisceau laser.

CD ROM : disque compact intéractif réalisé par pressage et pouvant contenir environ 650 méga-octets de données numériques.

Césure : division d'un mot en fin de ligne, qui obéit à des règles typographiques et étymologiques très précises, suivant la langue utilisée.

Corps : hauteur totale d'un caractère typographique, y compris les talus. Le corps s'exprime en points.

Couche sensible : (photogravure) c'est la couche qui compose l'image en noir sur un film. On flashe soit "en offset" (le plus courant), soit "en sérigraphie". Sur un film offset la couche est située dessous ; sur un film en sérigraphie elle est située dessus (pour permettre le report de l'image du film).

Chromiste (Scannériste) : en "traditionnel", les fonctions de chromiste et de scannériste étaient deux fonctions bien distinctes. Le scannériste scannait les photographies, puis le chromiste prenait le relais et effectuait la correction des couleurs directement sur les films, manuellement (en utilisant un système de masques).
De nos jours grâce à l'informatique, ces deux fonctions ne font généralement plus qu'une : le scannériste doit impérativement être un bon chromiste. C'est lui qui s'occupe de la correction des couleurs, des retouches photo, des trucages, etc... sur le logiciel de retouche photographique le plus communément utilisé dans la photogravure : Photoshop.

Cromalin® : voir Matchprint®.

CMJN ou CMYK : expression qui fait référence aux premières lettres des quatre couleurs de la quadrichromie. Ce sont les couleurs d'encre primaires qui constituent la base pour la réalisation des travaux en quadrichromie. Dans les logiciels anglo-saxons, l'abréviation CMJN est fréquemment remplacé par CMYK (Cyan, Magenta, Yellow et Black dont on utilise K et non B pour ce dernier afin qu'il n'y ait pas de confusion avec Blue).

Compte-Fils : petite loupe capable d'un fort grossissement, à l'origine servant à compter les fils d'un tissag. Dans les arts graphiques elle est utilisée pour déterminer la valeur moyenne d'un point et plus généralement la qualité de la photogravure ou de l'impression.

Crevé : parties les plus claires d'une photographie numérisée dans lesquelles il n'y a plus du tout d'information de couleur. En principe, on cherche à éviter la "crevaison" en remplaçant un blanc pur par quelques % des encres cyan, magenta et jaune. Les photographes désignent le même phénomène néfaste par le terme "Brûlé".

Croissant (expression) : se dit d'une mauvaise manipulation d'un film ou cliché entraînant un pli de surface ayant la forme d'un croissant, le rendant ainsi inutilisable.

CTF : Computer To Film ; désigne d’une manière générale le processus ou le matériel qui permet de fabriquer des films à partir d’un fichier numérique.

CTP : Computer To Plate ; désigne d’une manière générale le processus ou le matériel qui permet de fabriquer des plaques d’imprimerie à partir d’un fichier numérique.

Conception : étude et création d'un document.

Contraste : rapport entre les zones claires et les zones sombres d'une image.

Couleurs indexées : on dit qu'une image est en couleurs indexées lorsque ses couleurs sont définies dans une table de couleurs RVB. Une image en couleur indexée demande beaucoup moins d'espace disque. Elle ne doit jamais être utilisée lors d'une impression couleur : il faut impérativement utiliser des images qui puissent être séparées en CMYK lors de la mise en page.

D

Demi-Teintes : appelées également "Demi-tons". Désignent les gris moyens d'une image dans une plage comprise entre 37% et 62%. Par exemple gris standard :
Bleu 50 %
Rouge 30 %
Jaune 30 %

Densité : opacité et transparence mesurable (avec un densitomètre) des valeurs d'un film pour le contrôler avant la copie. Terme aussi utilisé pour mesurer la densité des encres (optique) et des solvants de gravure (poids).

Densitomètre : appareil de mesure de densité des couleurs. C'est un appareil de précision servant à fournir des indications précises sur la linéature, la taille du point de trame (c'est à dire la densité sur une surface définie). Il permet également de mesurer les valeurs du noir (densité de 4 à 5). Il mesure aussi les valeurs demi-ton non tramées. On trouve 3 types de densitomètres :
- densitomètre par transparence (analyse des films)
- densitomètre par réflexion (analyse des documents imprimés)
- spectromètre (calibration des écrans)
La marque qui demeure la plus fiable est : GRETAG.

Désaturation : action de retirer la couleur sans nuire à la luminosité. La désaturation produit des couleurs ternes (désaturation courante pour permettre la lisibilité d’un texte noir : 30 %).

Dessin vectoriel : méthode de dessin sur informatique manipulant des objets géométriques et non des surfaces de pixels juxtaposés.

Dessin composition : permet de préparer le document d'exécution.

Disque Opto Numérique : support numérique (250, 650 Mo).

Détourage : technique permettant d'isoler une partie de l'image en masquant le reste. Le détourage peut être vectoriel (avec des courbes de Bézier accessibles par l'outil Plume), ou pixelisé avec un masque en niveaux de gris qui permet d'obtenir des bords flous.

DPI : "Dots Per Inch" en anglais et "points par pouce" en français. Unité de mesure désignant le nombre de pixels par pouce (le pouce est une unité de mesure anglo-saxonne valant 25,4 millimètres). Plus le nombre est élevé, plus la résolution de l'image est élevée et donc la qualité est meilleure. Les images standards sont scannées en 300 DPI.

Driver : terme anglais désignant un programme d'interfaçage avec un format ou un appareil particulier.

DVD : support informatique pouvant contenir 4,7 Go d'informations (9,4 Go et 19 Go à l'avenir).

E

E-Mail : messagerie sur Internet ; on l'appelle "courrier électronique".

Engraissement de point : augmentation de la taille d'un point de trame par diffusion de l'encre sur le support.

Épreuve numérique : épreuve de contrôle réalisée uniquement à partir de fichiers numériques, donc sans film de photogravure. Les imprimantes sont à laser, à jet d'encre ou par sublimation (passage instantané de l'état de solide à l'état gazeux). Inconvénient : les tons directs sont transcrits en valeur ou pourcentage de trame selon la gamme primaire C.M.Y.K, ce qui ne sera pas le reflet de la réalité de la future impression. Ce système sert surtout pour la présentation graphique.

Jusqu'à fin 99, seul Kodak avec le système Approval proposait un système d'épreuve tramée numérique ; mais depuis janvier 2000, 3M/Imation propose lui aussi son propre système d'épreuve tramée numérique.

Épreuve papier : sur presse à essai offset, réalisée à partir des films positifs (normaux ou
grossis). C'est un procédé offset. Chaque couleur est imprimée l'une après l'autre car la machine ne comporte qu'un groupe imprimant. Il est possible d'utiliser le papier support client.

Épreuve par transfert : certains systèmes utilisent un support spécial sur lequel l'image est déposée. Elle sera ensuite décalquée sur le support du client. Souvent uniquement en C.M.Y.K

Épreuve sur presse flexo : réalisée à partir des clichés finis qui seront ensuite livrés à l'imprimeur. Chaque couleur est imprimée l'une après l'autre car la machine ne comporte qu'un groupe imprimant. Il est possible d'utiliser le support client.

Épreuve : maquette représentative du document final.

Épreuve numérique : épreuve réalisée à partir d'informations numériques enregistrées avant réalisation des films. Procédés : laser, jet d'encre, transfert thermique, sublimation de teintes./ Systèmes : Iris, Rainbow, Cromalin, numérique.
Extranet : mode de communication et de collaboration entre entreprises utilisant les technologies de l'Internet. Réseau privé limité à une population identifiée. On peut y accéder de l’extérieur de l’entreprise, généralement avec un mot de passe ou un code, souvent par le site Internet.

EPS (Encapsuled Post Script) : un document en format EPS vectoriel est un fichier en langage Postscript décrivant le contenu d'une image ou d'une page complète (textes, filets, images importées). Contrairement aux fichiers Postscript qui ne peuvent être destinés qu'à l'impression, le fichier EPS peut être visualisé et importé dans bon nombre de logiciels de dessins, de PAO et de mise en page. En fait, chaque fichier EPS contient une représentation matricielle en basse résolution en TIFF ou en PICT pour visualiser l'illustration à l'écran. Il faut noter qu'un fichier EPS est verrouillé. Donc un fichier EPS exporté ne pourra être modifié même lorsque réimporté dans son logiciel d'origine.
Seul un document Illustrator en EPS vectoriel pourra être réouvert sur ce même logiciel et être modifié. Adobe Photoshop est également capable de modifier le contenu d'un fichier EPS vectoriel mais de ce fait, il le transforme en EPS matriciel.
Il faut user de prudence lors d'une séparation en quadrichromie d'un fichier EPS. Il faut s'assurer que les images EPS soient bien converties en CMYK dans le logiciel de retouche photo avant d'être exportées en format EPS, à défaut de quoi les logiciels de mise en page tels que PageMaker ou XPress seront incapables d'effectuer la séparation des images RVB.

F

Faq : Frequently Asked Question. Liste de questions/réponses répondant aux problèmes les plus souvent soulevés se trouvant sur les sites ou dans les News d'Internet.

FTP : File Transfer Protocol. Solution logicielle client/serveur assurant le transfert de fichiers entre deux machines.

Filtre : traitement des photo ayant pour objectif d'obtenir un effet spécial ou de régler la couleur ou le contraste.

Finition : ensemble des traitements subit par les travaux de leur sortie de presse jusqu'à leur expédition.

Film négatif : seules les surfaces transparentes seront copiées.

Film positif : seules les surfaces opaques seront copiées.

Flashage ou Photogravure : Procédé permettant d'obtenir des films, à partir d'un fichier informatique Postcript, en haute résolution (1270 dpi minimum contre 600dpi pour une sortie laser). Autrement dit, c'est un transfert de données numériques sur support film. C'est la dernière étape avant l'impression.

Flasheuse ou plotter : ce terme issu d'un jargon professionnel est maintenant communément admis et accepté. Il désigne une machine électronique et optique de haute précision chargée d'insoler les films que l'on remet à l'imprimeur. L'expression "flasheuse" vient du fait que cette machine insole un film photosensible en projetant sur celui-ci de multiples et minuscules "flashs" de lumière.
On distingue 2 technologies différentes : CABESTAN et tambour pour le haut de gamme.

Fichier : se dit d'un document enregistré dans son logiciel d'origine.

Film : support photosensible transparent d'une résolution minimum de 1270 dpi servant à la gravure d'une plaque d'impression. Les films comportent une couche polyester ainsi qu’une couche photosensible qui comportera les points de trames issus de la photogravure. Il y a autant de films qu'il y a de couleurs dans la page que l'on envoie à l'impression. Un film pour une page en noir et blanc , quatre films pour une page quadri.

Fonte : dessin de caractère dans un style particulier.

Formats normalisés :
A0 : 1m2 84 x 118,8 cm
A1 : 59,4 x 84 cm
A2 : 42 x 59,4 cm
A3 : 29,7 x 42 cm
A4 : 21x 29,7 cm
A5 : 14,85 x 21 cm
A6 : 10,65 x 14,85 cm
Pour passer d'un format au format immédiatement inférieur, on divise la plus grande dimension par 2.

G

Gamme : essai de photogravure couleur par couleur puis par superposition des couleurs entre elles pour faciliter les corrections et le suivi sur machine du résultat obtenu.

GCR : Gray Composent Replacement, en français "remplacement du composant gris". Le GCR est une méthode intelligente de séparation des couleurs RVB en couleurs CMJN. Le GCR ajoute une proportion de noir à toutes les zones de votre image couvertes par les trois couleurs cyan, magenta et jaune y compris dans les zones les plus claires.

GPAO : Gestion de Production Assistée par Ordinateur. Elle peut être liée à la gestion comptable...

Grossi (débords) : utilisépour compenser les décalages d'impression. Il faut créer un débord uniquement sous une autre couleur contigüe et plus foncée, sans changer la dimension visuelle initiale.

H

Hirondelles : traits de coupe (repères ou croix de repérage) excentrés si possible, permettant de simplifier la mise en repérage des films. Sur les travaux en plusieurs couleurs, elles permettent de repérer précisément la superposition des différents films, afin d'éviter tout phénomène de moirage ou de décalage d'impression.

Hautes lumières : parties les plus claires d'une image.
Histogramme : l'histogramme d'une image permet d'en connaître la répartition des luminosités, depuis les ombres jusqu'aux hautes lumières.

Homothétie : agrandissement de l'image ou d'une partie de l'image sans changement de rapport hauteur largeur. Il y a donc un rapport proportionnel entre la largeur et la hauteur en fonction d'un taux d'agrandissement ou de réduction choisi.
Exemple : Document tel Largeur 21, Hauteur 30, Agrandissement à 200 %, Largeur 420, Hauteur 600. Seule l'anamorphose peut faire varier l'homothétie.

HTML : Hypertext Markup Language. Langage de description de pages pour le web.

I

Infographie : action de réaliser ou retoucher des dessins ou des photographies, en vue d'une publication imprimée ou électronique à l'aide d'un ordinateur comme outil principal.

Illustration format pleine page : on utilise la surface complète de la page.

Illustration format double page : c'est lorsque l'illustration est à cheval sur deux pages.

Imposition : Classement dans un ordre déterminé des pages d'un ouvrage, afin qu'après pliage les pages se suivent dans le bon ordre. On obtient ainsi des brochures et des cahiers qui seront assemblés et brochés. Certains éditeurs de logiciels ont conçu des applications spécialisées permettant l'impostion électronique.

IRC : Internet Relay Chat. Conférences en temps réel sur Internet.

Imports : dans un fichier de mise en page, hormis le texte, il peut exister des dessins ou photos provenant d'autres logiciels (ex : lorsque l'on monte une page sur XPress; on peut être amené à importer/incorporer un logo dessiné sur Illustrator ou une photo retouchée sur Photoshop.

Internet : réseau de communication mondial auquel sont reliés en permanence plus de 6 millions d'ordinateurs.

Intranet : réseau interne à l'entreprise dont le fonctionnement est calqué sur celui d’Internet. Il n’est souvent accessible que de l’intérieur de l’entreprise.
Illustrator : logiciel de Publication Assisté par Ordinateur (illustration, dessin, création de logo...).

J

Jaz : support numérique (1 et 2 Go).

Java : langage de programmation dérivé du C++ permettant la réalisation d'applications transmises sur le Net.

JPEG : Joint Photograph Expert Group. C'est un procédé de compression qui induit une perte d'informations et dont le taux de compression sont très élevés (entre 4 et 30).

L

Linéature : terme désignant le nombre de lignes régulières comprises dans 1 centimètre qui représentent la base de la trame. La linéature est la fréquence des points de trame employée pour l'impression. Plus les lignes sont serrées,plus précise est la définition.
La finesse d'une trame ne s'exprime pas en "dots per inch" (dpi) mais en "lines per inch" (lpi). Pour une résolution donnée, plus la linéature est élevée, plus les points d'impressions sont petits, plus grande est la finesse de la trame mais moins de nuances de gris sont disponibles (et réciproquement). il existe une relation entre la résolution d'une imprimante, la linéature et le nombre de niveaux de gris.
De manière générale, les linéatures sont comprises entre 65 et 85 lpi dans les journaux, 120 et 150 lpi dans les magazines, 175 lpi et plus dans les ouvrages d'arts de haute qualité. Les imprimantes du marché (300 dpi) atteignent difficilement, pour leur part, une linéature de 50 à 60 lpi. (Voir aussi Résolution)

LPI : Lines Per Inch en anglais et Ligne Par Pouce en français. Cette unité de mesure désigne le nombre de points de trame par pouce (le pouce est une unité de mesure anglo-saxonne valant 25,4 millimètre). Plus le nombre de lignes par pouce est élevé, plus la finesse de l'impression sera élevée et donc meilleure sera la qualité de l'image. Trames usuelles :
55/65/85 en sérigraphie
100 en presse
133/150/175 en impression offset
175/200 pour projection

Laize : largeur de la bande de papier en bobine ou rouleau .

Laser : type d'imprimante noir et blanc ou couleur, associant rapidité et qualité d'impression sur des papiers classiques (offset).

M

Maculage : trace d'encre au verso des documents résultant d'un manque de séchage.

Maigri : par opposition au "Grossi", expression que l'on donne à la création d'un " blanc " entre deux couleurs afin d'éviter la superposition non désirée de deux couleurs lors de l'impression.
C'est en quelque sorte une marge de sécurité (exemple : entre le bleu et le jaune pour éviter un débord vert).

Maquette de finalisée ou Mise au net ou Document d'exécution : représente la future impression à une proportion donnée avec dessins, textes et mise en place pour les photos. L'ensemble permettant de commencer la photogravure.

Matchprint® (Cromalin®) : épreuve couleur analogique obtenue par superposition des 4 films quadrichromiques (Cyan, Magenta, Jaune, Noir). Il sert de B.A.T et d'épreuve de contrôle couleur pour l'imprimeur . Matchprint® est l'une des 2 principales marques d'épreuve à procédé photographique vendues sur le marché, avec Cromalin® . Le procédé varie sensiblement suivant la marque.
Cromalin® est la marque déposée de Dupont de Nemours, Matchprint® celle proposé par 3M/Imation.

Megaoctet (Mo) : exprime le "poids" informatique d'un fichier (1 Mo=1024 Ko ou Kilo octets). Voici quelques exemples pour en donner une idée concrète :
- une disquette contient 1,4 Mo et 1 CD Rom 650 Mo.
- une page Word simple de texte "pèse" quelques Ko et une photo pleine page A4 de l'ordre de 40 Mo en fonction de sa définition.

Modem "modulateur-démodulateur " : système de communication de données entre deux ordinateurs par transmission téléphonique.

Moirage : phénomène visuel désagréable provoqué par la superposition de deux trames avec des angles incorrects et faisant apparaître des dessins géométriques parasites.

Monochrome : représentation en 1 seule couleur.

Montage des films : assemblage des différents films composant le document pour la réalisation des plaques d'imprimerie.

Moteur de recherche : programme fonctionnant sur Internet ou dans des bases de données permettant la recherche de mots, de données selon un ou plusieurs critères.

Multimédia : ensemble des applications interactives mêlant texte, image, son, et/ou vidéo.

Modem : appareil électronique transformant un signal numérique, provenant d'un ordinateur, en une modulation analogique, à destination du réseau téléphonique. Et réciproquement.

N

Navigateur : voir Browser.

Noir au blanc : Inversion des valeurs d'une image ou d'un texte, faisant venir en blanc ce qui est noir et vice versa.

Noir : désigne d’une manière générale les basses lumières d’une image. Noir Standard :
Bleu 97 %
Rouge 90 %
Jaune 91 %
Noir 75 %

Numérisation : voir Scanner.

Numéris : nom du RNIS français. Ce réseau public numérique permet la transmission à une vitesse de base de 64 kBauds.

Newsgroups : forums de discussions sur l'internet.

O

Octets : byte en anglais (1 byte=8 bits). Permet de coder 256 caractères (ou entiers) de 0 à 255.

Offset : principe d'impression s'appuyant sur les propriétés d'absorption d'encre d'une plaque photographique sensibilisée au moyen d'un procédé photochimique. L'offset représente la grande majorité des travaux d'imprimerie commerciale. Lors de l'impression en quadrichromie, le document sera transféré sur quatre plaques, correspondant aux quatre couleurs.

Ombres : zones les plus sombres d'une image dont les gris évoluent de 85 à 100% (voir Noir).

Ouvrir : signifie "empâter". On peut "ouvrir" avec ou sans "Noir au blanc". En cas de "Noir au blanc", cela signifie augmenter la largeur de blanc des lettres, d'une ligne, ou toutes autres réserves jugées trop fines pour être imprimées dans un aplat sans changer la dimension initiale.

Ozalid : se présente en papier ou en support transparent polyester monochrome. Il s'insole aux UV à travers le film positif de photogravure et se développe dans une machine à vapeur d'ammoniaque. On utilise une feuille par couleur que l'on superposera en fonction du nombre de couleurs. Il sert surtout pour le placement et la correction des textes. Il sert d’ultime BAT chez l’imprimeur.

Ozalid bicouleur : idem "Ozalid" mais n'existe qu'en support papier. Il est peut être insolé 2 fois pour représenter une deuxième couleur sur le même support.

Ozalid couleur : idem "Ozalid" mais disponible seulement en couleurs dites primaires (cyan, magenta, jaune, noir), pour imaginer une quadri. L'ensemble de ces produits ne peut servir de contrôle chromatique.

On line : "En ligne", se dit d'une application ou d'un équipement nécessitant une liaison avec un autre équipement.

Off line : "Hors ligne", se dit d'une application ou d'un équipement fonctionnant de façon autonome, sans connexion nécessaire à un quelconque réseau.

P

PAO : Publication Assistée par Ordinateur ; appelée aussi Pré-presse de par ses fonctions en amont de l'impression. Ensemble des techniques informatiques permettant la mise en page, la scannérisation et l'intégration de documents couleurs, et le flashage.

PageMaker : logiciel de PAO (équivalent à XPress et souvent utilisé dans le monde PC ).

Pantone : système de référence international permettant de choisir une nuance parmi une gamme comprenant 747 couleurs distinctes chacune identifiée par un numéro de référence. Il existe les pantone "Coated" pour un rendu sur papier couché ou brillant et les pantone "Uncoated" pour un rendu sur offset ou papier mat.

Papier couché : le papier couché peut-être brillant, satiné ou mat. Il est largement utilisé en imprimerie et traité selon un procédé spécifique pour présenter un aspect lisse au touché. Le terme couché n'implique pas nécessairement la notion de brillance puisqu'il existe, outre les papiers couchés brillants, des papiers couchés satinés et des papiers couchés mats. Un papier non couché absorbe plus facilement l'encre.

PDF : Le format Adobe® PDF (Portable Document Format) est le standard de facto pour la diffusion électronique de documents dans le monde entier. Le PDF est un format de fichier universel qui permet de conserver les polices, la mise en pages, les couleurs et les graphiques des documents d'origine, quel qu'en soit le type et quelles que soient la plate-forme et les applications utilisées pour les créer. Les fichiers PDF sont peu volumineux et peuvent être partagés, visualisés, consultés et imprimés en conservant leur aspect original à l'aide du logiciel gratuit Adobe® Acrobat® Reader. Vous pouvez convertir tous vos documents au format PDF, y compris les documents papier numérisés, à l'aide du logiciel Adobe® Acrobat® 4.0. Le PDF est le format idéal pour la diffusion de documents électroniques car il permet d'éviter tous les problèmes généralement liés au partage des fichiers électroniques.
Qu'est-ce que le logiciel gratuit Acrobat® Reader ?
Il s'agit d'un logiciel de visualisation et d'impression des fichiers PDF.
Adobe® Acrobat® Reader est un logiciel qui permet de visualiser et d'imprimer les fichiers au format Adobe® PDF (Portable Document Format) sur toutes les plates-formes informatiques les plus courantes.
Vous pouvez télécharger la dernière version en cliquant sur l'icône ci-dessous.
Pelliculage : procédé de finition qui ajoute après impression une mince couche de polypropylène brillant ou mat donnant une finition parfaite au support. Possible en recto et recto/verso.

Plaque : support photo sensible utilisé en imprimerie pour le transfert de l'image sur le papier.

Photocomposeuse : procédé permettant d'exposer sur support films, papier ou plaque des informations numériques.

Photogravure : voir Flashage.

Pixel : le pixel (contraction de l'anglais "picture element") constitue la plus petite entité d'une image numérisée. Généralement sous forme de carré, il constitue la base de l'information graphique. Le pixel est fait d'une teinte et d'une couleur unie.

Police/Fonte : ensemble de lettres composant un caractère dans un corps et une graisse donnés.

Point blanc : zone la plus claire d'une image (voir Blanc).

Point de trame : désigne le plus petit élément constitutif d'une image reproduite grâce au procédé de l'imprimerie traditionnelle. Le point de trame est généralement rond ou elliptique mais peut exceptionnellement être un losange ou un carré.

Pourcentage : surface plus ou moins grosse du point de trame, selon la valeur de teinte à reproduire (plus la surface de la couleur sera importante, plus le diamètre du point sera important ), et ce afin de déposer plus d'encre.

Postscript : langage informatique de description de page crée par Adobe. Il permet de faire la liaison entre les ordinateurs et les périphériques de sortie. Il rend également indépendants le système éditorial et l'unité de sortie (épreuve, film...). Le postscript est devenu un standard pour l'édition et la presse.

Prise de vue : photographie d'un document d'exécution à la dimension souhaitée ; base de départ pour toutes autres manipulations. (Peut-être remplacée par une digitalisation sur un scanner).

Progiciel : de Pro pour produit et de giciel pour logiciel. Le progiciel est un développement informatique commercialisé à plusieurs exemplaires (un développement pour le compte d’une seule entreprise n’est pas un progiciel).
Photoshop : logiciel de Publication Assisté par Ordinateur (traitement de l'image).

Protocole : norme de communication entre ordinateurs (exemple : TCP/IP pour la transmission sur l'internet, HTTP pour naviguer sur le Net, HTTPS pour les communications sécurisées sur le Net, etc.)

Prépresse : désigne toutes les opérations conceptuelles, graphiques et techniques nécessaires à l'impression et au façonnage. L'entreprise de prépresse fournit les films ou les bromures prêts à être imprimés. Notons qu'une partie de la profession utilise la graphie "pré-presse". La règle grammaticale veut, en revanche, que le mot soit écrit sans trait d'union.

Q

Quadrichromie : procédé d'impression à partir des 4 couleurs primaires (Cyan, Magenta, Jaune, Noir).
Toutes les autres couleurs sont obtenues à partir du mélange de ces quatre couleurs primaires selon le principe des valeurs soustractives. Pour obtenir une couleur donnée, il faut mélanger un pourcentage variable des quatre couleurs.

Quadri : diminutif de quadrichromie.

Quart de tons : les quarts de tons sont un peu plus sombres que les hautes lumières. Globalement, on peut dire qu'un quart de tons est une image dont la valeur du "gris moyen" est comprise entre 12% et 37%.

R

Rainage : empreinte en creux sur les papiers de forts grammage destinée à en faciliter le pli.
Sauf mention contraire, les documents rainés sont toujours livrés à plat.

Rastérisation : anglicisme synonyme de pixelisation.

Repérage : - positionnement de plusieurs images l'une sur l'autre afin de réaliser une parfaite superposition des éléments.
- concerne la parfaite superposition des couleurs au moment de l'impression. L'imprimeur qui "cale" sa machine corrige, entre autre, le mauvais repérage de son impression.

Résolution : exprimée en dpi (dots per inch) ou ppp (points par pouce). La résolution indique le niveau de qualité de l'image : plus la résolution est élevée, meilleure sera la qualité de l'image et plus important sera son "poids".
Par exemple: une image offrant une résolution de 300 dpi contiendra plus d'informations et sera d'une meilleure qualité qu'une image d'une résolution de 72 dpi.
En photogravure numérique, ce terme désigne le nombre de "pixels" qui constituent une image scannée ou imprimée. Résolutions moyennes : imprimantes : 300 à 600 dpi , films : 1270 à 2540 dpi.

Rogner : couper à la taille définitive.

Rough ou pré-maquette : esquisse souvent faite à la main pour donner l'idée directrice de la future impression.

RVB (rouge, vert, bleu) : en anglais RGB (Red, Green, Blue). Système de couleurs primaires utilisé par les ordinateurs et les scanners. Le mélange des couleurs est alors obtenu par l'augmentation ou la diminution de la lumière du spectre visible. Ce principe s'appelle : couleurs additives, par opposition au principe des couleurs soustractives utilisé lors de l'impression en quadrichromie.

RNIS : Réseau Numérique à Intégration de Services. Le RNIS français s'appelle Numéris : il est adapté au transfert de pages et d'images.

S

Saturation : augmentation de la valeur de gris d'une couleur. La couleur est saturée lorsqu'elle atteint son niveau d'intensité maximum.

Scanner : en photogravure, désigne l'appareil servant à convertir en format numérique et par balayage, une image ou une photographie en format "papier". Le document ainsi transformé en données numériques sera alors compatible avec les logiciels de PAO en vue de réaliser des films, des épreuves, des plaques d’imprimerie ou des fichiers destinés à l’impression numérique.
Il existe des scanners rotatifs/à tambour et à plat. Généralement les scanners rotatifs sont réservés aux professionnels de la photogravure et aux imprimeurs. Ils offrent une très haute qualité d'image, une très haute productivité à un prix genéralement élevé. Quant aux scanners à plat, les nouvelles technologies aidant, ces derniers offrent une bonne qualité d'image tout en étant faciles d'utilisation et d'un bon rapport qualité/prix. 
Quelques marques : DAINIPPON SCREEN, HELL SIEMENS , CROSFIELD , SCITEX , PURUP

Sérigraphie : procédé d'impression (dérivé du pochoir) par écran de soie. Permet d'imprimer des supports très fermésérigraphie litho c'est à dire avec la couche inversée, sont nécessaires.

Serveur : ordinateur sur lequel tourne un logiciel de gestion d'accès distants. Il fournit à d'autres ordinateurs qui s'y connectent des informations et des ressources.

Simili : procédé de photogravure utilisé pour la reproduction des photos en offset. Consiste à transformer l'image en points.

Sous couleurs : ce terme désigne, en quadrichromie, les couleurs cyan, magenta et jaune

Syquest : support numérique de 44/88/200 Mo etc.

SGBD : Système de Gestion de Base de Données. Il regroupe les informations des principaux progiciels (voir Progiciel).

T

Ton direct : désigne une couleur d'impression spécifique autre qu'une des quatre couleurs traditionnellement utilisées (cyan, magenta, noir et jaune). Le plus souvent, en France, le ton direct est une couleur Pantone.

Trois quart de tons : zones foncées d'une image proches des "ombres". Désigne les gris moyens d'une image dans une plage comprise entre 62% et 87%.

Trame : structure ou ensemble de points de grandeur variable dont une photographie (en noir et blanc ou en couleur) est composée. C'est une surface de même linéature et pourcentage pouvant être orientée différemment à chaque couleur, afin d'éviter le moirage dans les cas de superposition de couleurs tramées (utilisé pour fabriquer les ben day). Terme de photogravure traditionnelle.
D’une manière générale la trame désigne les points qui constituent une image numérisée.

Tiff (Tagged Image File Format) : format de fichier d'image fréquemment utilisé par les logiciels de dessin et de retouche. C'est un format d'échange polyvalent et très répandu.

Traits de coupe : permet à l'imprimeur de repérer précisément le format fini d'un document avant passage en coupe massicot.

Typographie : ensemble des techniques et des procédés permettant de reproduire des textes par l'impression d'un assemblage de caractères en relief.

U

UCA : Under Color Addition, en français "addition de couleurs". Dans Photoshop, la fonction UCA permet de personnaliser la proportion des sous couleurs dans le cadre de l'utilisation de la méthode de séparation GCR.

UCR : Under Color Removal, en français "retrait de sous-couleurs". A la différence de la méthode GCR, la méthode UCR ne fait intervenir les noirs que dans les zones sombres.

V

Vernissage : action de déposer un vernis sur un document imprimé afin de lui donner un aspect mat ou brillant.

Virus : programme circulant sur un réseau et destiné à s'introduire furtivement dans un équipement et à y détériorer ou détruire des fichiers.
Vectoriel : qualifie un dessin formé par des courbes calculées mathématiquement. Ce type de technique de dessin est de bonne qualité et souple d'emploi.

W

World Wide Web : littéralement "toile d'araignée mondiale". Application de l'internet permettant la diffusion d'informations et de fichiers multimédia, avec une navigation par les liens hypertextes (On dit aussi "le Net" ou encore "le Web").

X

Xpress : logiciel de Publication Assisté par Ordinateur (mise en page).

Y

Y.M.C.K : couleurs primaires utilisées en imprimerie (voir C.M.J.N.).

Z

Zip : support numérique (100 et 250 Mo).

TEC Photogravure • 14, allées François Verdier • 31000 Toulouse • 05 62 73 70 90 • Mentions Légales / CréditsPlan du site